Ancienne métairie à rénover sur 3ha 60 de terres irrigables

Habitation

Dans le Sud du département, cette ancienne métairie à rénover peut convenir à un porteur de projet qui souhaite faire du maraichage avec la possibilité d’irriguer après la demande des autorisations nécessaires afin d’utiliser le lac voisin de la propriété.
On peut aussi envisager un petit élevage nécessitant peu de foncier mais plus encore pour les amoureux du calme et la proximité des Pyrénées la possibilité de faire une résidence principale après travaux de rénovation.

Maison d’habitation sur 2 niveaux à rénover entièrement.

Exploitation

Des dépendances et hangars sont attenants à la maison.

Un grand séchoir à tabac servant de zone de stockage pour le fourrage complète le bien.

Chaque bâtiment possède des panneaux photovoltaïques sur le toit. Le rachat du crédit qui s’autofinance viendra en plus du prix de vente. L’amortissement est prévu sur 9 ans, le rapport annuel est de 10 000 €.

Terres

Dans un écrin de verdure au calme et sans nuisances sonores, vous trouverez une surface de 2,3 ha de terres, 0,6 ha de parc et jardins et 0,5 ha de bois qui entourent les bâtiments. Les terres sont plates avec une exposition Sud-Ouest.

Divers

Données non contractuelles.

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic en cours de réalisation.

160 000 € hors frais

Situation : Gers

A 10 mn Masseube – 20 mn Boulogne sur Gesse, 35 mn Lannemezan, 40 min d’Auch, 50 mn de Saint Gaudens et 1h de Tarbes.

Caractéristiques

  • Surface : 3,4517 ha

  • Vocation principale : Maraîchage-Horticulture

  • Vocation secondaire : Elevage, Résidentiel

  • Référence : 3218046

Voir les modalités
d’intervention des Safer


 
X

Modalités d’intervention des Safer


Les Safer (Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural) couvrent le territoire français métropolitain et 3 DOM.
Elles ont été créées en 1960.
Sociétés anonymes régies par les articles L. 141-1 et suivants du code rural et de la pêche maritime, elles sont investies d’une mission de service public et sont placées sous la tutelle de l’État (ministères chargés de l’agriculture et des finances). Cette vocation particulière a pour effet que les Safer ne peuvent, ainsi que la loi le prévoit expressément, avoir un but lucratif.
Dans le cadre de l’exercice de leurs missions, elles mettent principalement en vente des biens immobiliers professionnels agricoles ou d’autres biens ruraux au bénéfice majoritairement de projets professionnels (pour l’exercice d’une activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale en milieu rural ou agricole) dans le cadre de la politique d’aménagement et de développement durable des territoires ruraux (article L. 111-2 du même code).
Les projets d’attribution sont instruits selon une procédure décrite notamment à l’article R. 141-11 du code rural et de la pêche maritime, selon laquelle les projets sont soumis, après consultation du comité technique départemental, à l’approbation des Commissaires du Gouvernement du ministère des finances et du ministère de l’agriculture, cette dernière valant autorisation d’exploiter, au titre du contrôle des structures.
Les attributions, par voie de rétrocession, directement ou par voie de substitution, ont pour but de remplir les objectifs poursuivis par les pouvoirs publics et s’effectuent auprès de candidats, personnes physiques ou morales, privées ou publiques, capables notamment d’assurer la gestion, la mise en valeur ou la préservation des biens attribués et d’en assurer son financement.
Les Safer peuvent conditionner l’attribution du bien au respect d’un cahier des charges d’une durée de 10 ans, prévoyant notamment le maintien de l’usage agricole ou concourant à la protection de l’environnement ou à la mise en valeur des paysages.
Toutes les cessions effectuées par une Safer au titre de l'article L. 141-1 du code rural et de la pêche maritime, assorties d’un cahier des charges, sont exonérées de droit d’enregistrement (article 1028 et suivants du code général des impôts).
L’intervention de la Safer donne lieu au paiement de frais dont le barème est fixé par le Conseil d’administration, auxquels peuvent s’ajouter, selon le cas (contexte, projet du candidat, difficultés techniques du dossier, etc.), d’autres frais (stockage, gestion, etc.).

Que proposons-nous ?
Vous êtes porteur de projet, acheteur, jeune agriculteur, investisseur, vous cherchez à développer ou à parrainer une activité contribuant au dynamisme agricole et du monde rural (artisanat, tourisme et loisirs, activité socioculturelle), la Safer peut vous aider dans votre projet.
Les Safer interviennent en effet dans la transmission d’exploitations et de propriétés à vocations diversifiées :
  • transmission d’exploitations de polyculture,
  • élevages dans leur ensemble (terres à vendre ou à louer, bâtiments d’exploitation, cheptel, matériel), avec transfert des baux, transparence, appui pour les démarches nécessaires au respect des réglementations agricoles, adéquation avec les schémas des structures, concertation avec les acteurs locaux…
  • recherche de bailleurs et d’apporteurs de capitaux pour des propriétés propices à des placements fonciers, à reprendre en location,
  • transmission de domaines viticoles, d’exploitations spécialisées en productions horticoles, maraîchères, ou arboricoles, de domaines forestiers, de chasse ou de pêche.
Les Safer proposent également des domaines à vocation agro–touristique, ainsi que des domaines à vocation rurale.

Vous recherchez des précisions sur un bien présenté sur ce site et ses conditions d’attribution ?
Prenez directement contact avec la Safer couvrant le département sur lequel se trouve le bien concerné.